La course à pied peut-elle causer des traumatismes ?

Bonjour, Est-ce que la course à pied est vraiment traumatisante pour les articulations ? Si oui, comment limiter le phénomène ?
3 Réponses
Comme tout sport, la course à pied peut causer des traumatismes, heureusement le plus souvent mineurs. Ces accidents peuvent aussi bien concerner le coureur de compétition que le coureur de loisir. Le plus souvent il s'agit de traumatismes tendino-musculaires, plus rarement articulaires ou osseux. Les tendinites les plus fréquentes touchent le tendon d'Achille, certains tendons externes du genou (syndrome dit "de l'essuie-glace") ou les ischio-jambiers, à l'attache située sous la fesse. On constate aussi des accidents musculaires, allant de la simple contracture du mollet (jumeau) à la déchirure ou claquage (jumeaux, ischios...) en passant par l'élongation, qui est un stade intermédiaire. Les accidents à proprement parler articulaires concernent la cheville (entorse) ou le genou (lésions méniscales, inflammations cartilagineuses). Certaines lésions osseuses, comme les fractures de fatigue, concernent le plus souvent les os du pied (métatarsiens) et font suite à une périostite, qui est une inflammation de la membrane qui entoure l'os due aux micro-traumatismes répétés créés par les impacts au sol et que le coureur n'a pas soigné à temps. Comment limiter le phénomène? La pratique de la course à pied en "loisir" doit rester avant tout un plaisir et tout coureur devrait écouter son corps et adapter son entraînement aux réactions de celui-ci. La pratique régulière d'étirements musculaires des membres inférieurs, surtout après la course,le respect d'une bonne hydratation, par prise de boissons répétées surtout chez les coureurs faisant des sorties longues, supérieures à 1 heure sont les mesures les plus importantes à respecter. Des chaussures de course adaptées, en bon état, changées au moins 1 fois par an sont essentielles. Il existe parfois des problèmes spécifiques liés à l'état musculaire (raideur constitutionnelle) ou articulaire (antécédents traumatiques, présence d'une fragilité des cartilages du genou, problèmes vertébraux lombaires...), ou bien liés à l'état général du patient ou encore à son âge, qu'il vaut mieux prendre ne compte avec l'aide d'un médecin spécialiste. Le problème devient plus complexe quand le coureur pratique la course à pied en compétition. Pour cela, il augmente parfois son entraînement sans suivre la progression qui lui conviendrait, ce qui peut occasionner des blessures avant-même qu'il accomplisse son objectif. Les reprises d'entraînement après blessure sont aussi une phase délicate où se mêlent de manière contradictoire les exigences du coureur et les réponses de son appareil musculaire et ostéo-articulaire... C'est là que joue l'expérience du coureur ainsi que son tempérament... La course à pied est un magnifique sport, mais comme tout autre, sa pratique ne peut se départir des limites que le corps peut imposer et que tout coureur aimerait repousser .
Merci ivanradu pour ta réponse très détaillée. Cela fait plaisir de constater que quelqu'un a pris le temps de me répondre. Après quelques mois de recul et de pratique assidue de la course à pied, je dois dire que les problèmes que j'ai rencontrés sont surtout concentrés au niveau des tendons. Le syndrome dont tu parles, je dois dire que je l'ai eu et pour soigner mon problème de bandelette ilio-tibiale, qui se manifestait parfois après un kilomètre de course (bonjour la frustration), j'ai trouvé un ensemble d'exercices qui m'ont fait du bien. Et aujourd'hui j'arrive à courir près de 10 km à bonne allure sans le moindre problème, alors qu'avant de faire ces exercices, je n'arrivais pas à courir plus de 5-6 km avant que ma jambe droite se bloque progressivement. Si ça intéresse quelqu'un, voici les exercices http://www.youtube.com/watch?v=RoHBDim_fzk http://youtu.be/M0e8FPL787E Il faut juste trouver un "boudin". J'ai acheté le mien chez Decathlon et ça coûte dans les 25 euros. J'ai vu aussi que certains faisaient du strapping mais ça, je n'ai pas essayé : http://www.youtube.com/watch?v=HwwrZjE6XlE Par curiosité, tu es médecin ? Ostéopathe ou Kiné ?
Merci pour les vidéos sur youtube, elles sont intéressantes et utiles. Je suis content de savoir que tu peux pratiquer ton sport favori sans trop de soucis. Pour répondre à ta dernière question, je suis médecin-ostéopathe. Cordialement.
Bonjour, Lorsque vous vous entrainez beaucoup et si vous faites des épreuves violentes et non contrôlées, vous pouvez avoir des microtraumatismes pour vos articulations. Il faut savoir se reposer de temps à autre pour éviter ce traumatisme et ne pas brusquer votre échauffement. Avec la marche et la course sur un tapis de course, vous feriez mieux de faire attention à la vitesse à laquelle vous pratiquez l’effort car contrairement à la course sur le terrain, le tapis lui-même va établir la vitesse et votre corps devra s’adapter. Je vous conseille de prendre le temps petit à petit sans se brusquer le muscle et vous augmenterez, au fur et à mesure, jusqu’à ce que votre muscle s’habituera au mouvement. Comme ça, le risque est moindre. Cordialement


Votre réponse

Texte trop long