Quelles précautions prendre en cas d'avalanche ?

Quelles précautions faut-il prendre en cas d'avalanche ?
3 Réponses
Salut, Je vais tâcher de te répondre. Les précautions, il faut les prendre avant, pour justement éviter les avalanches, et faire en sorte, le cas échéant, que le moins de personnes possible soient prises dedans. Ensuite, il faut prendre des précautions pour pouvoir faire en sortir d'extraire les personnes prises dans l'avalanche. Concrètement, cela veut dire que tout le monde, lors d'une sortie, doit être équipé d'un ARVA (Appareil de Recherche de Victimes d'Avalanches), d'une sonde, d'une pelle, et surtout, doit savoir s'en servir. Il existe des stages au cours desquels il est possible d'apprendre à s'en servir de manière efficace. Une avalanche est un moment de stress : il faut avoir de la marge ; cela veut dire maîtriser la technique à la perfection. Les gens entraînés, qui ont plusieurs années d'expérience, commencent souvent le début de saison par des exercices, pour retrouver les réflexes. Concernant le matériel, il existe d'autres éléments intéressants en complément (± coûteux, ± encombrants / lourds, mais efficaces, utilisés, une fois de plus, en complément du trio de base Arva/Pelle/Sonde) : l'avalung (cf. : http://www.youtube.com/watch?v=6C2eWRvZgKU&feature=player_embedded#!), qui permet de respirer sous la neige (le problème de l'enfouissement en cas d'avalanche est en effet le plus souvent l'asphyxie), les sacs à dos ABS, qui permettent, une fois le système déclenché, d'être le plus possible proche de la surface et ainsi d'être secouru plus rapidement. Donc, une fois le matériel en main, et maîtrisé, reste le terrain : il faut préparer sa sortie, c'est à dire lire les bulletins météo Nivologie (ex. : http://france.meteofrance.com/france/montagne?81387.path=montagnebulletinneige), interroger des gens qui connaissent le coin / qui ont fait la sortie en question, préparer son itinéraire sur une carte, pour s'assurer d'éviter les zones avalanches ou au moins de les identifier, préparer les horaires de la sortie, et les respecter (en fin de saison par exemple, les avalanches de fonte en après-midi ne sont pas rares), etc... (ex. : prévenir de l'endroit où l'on part (grâce à cette feuille très bien faite par exemple : www.adventuresmart.ca/downloads/TripPlan_French.pdf), de qui part, savoir précisément combien sont les membres du groupe et qui ils sont). Sur le terrain, dans une zone avalancheuse, on fera en sorte de laisser un espace important entre les personnes du groupe, pour éviter : - une charge (poids) trop importante sur une zone spécifique, qui pourrait déclencher une avalanche ; - que plusieurs personnes partent dans une avalanche en même temps (ça limite les risques, et augmente le nombre de personnes qui pourront porter secours aux personnes prises dedans) ; - qu'une personne ou qu'un groupe de personnes déclenche une avalanche juste au dessus des autres, les emportant. Ceci est valable à la montée comme à la descente. Ne pensez pas qu'en étant à skis à la descente, vous pourrez échapper facilement à une avalanche si elle se déclenche. Loin de là. Si une avalanche s'est déclenchée, on n'est plus dans les précautions, on est dans l'action. Il faut chercher à suivre du regard, si possible, les personnes qui ont été emportées, pour être le plus efficace possible pour aller les chercher, une fois que l'avalanche se sera arrêtée. S'il y a plusieurs personnes, et que vous êtes plusieurs hors de l'avalanche, essayez si possible de suivre chacun une personne. Désignez un leader parmi les personnes qui ont été épargnées : ce leader désignera celui qui doit appeler (immédiatement si au moins une personne a été ensevelie)) les secours. - ceux qui vont faire les recherches - celui ou ceux qui vont surveiller, pour prévenir au cas où une autre avalanche se déclencherait pendant la recherche des victimes. Les personnes qui sont désignées pour la recherche des victimes doivent mettre leur ARVA en mode "recherche" et commencer à chercher dans les zones dans lesquelles elles ont vu les victimes ("leur" victime si elles ont pu suivre une victime spécifique). Attention à bien commencer à pelleter une fois que la victime a été identifiée à l'aide de la sonde et pas uniquement quand on pense l'avoir trouvée avec son ARVA. Dégager de la neige qui a été brassée par une avalanche est un enfer (essaye de pelleter quand tu croises une coulée pleine de blocs) : il faut mieux chercher 2 minutes de plus avec sa sonde que de dégager un mètre cube de plus (1000 litres !) de neige dure, au mauvais endroit de surcroit. Une fois la personne trouvée, il faut commencer par lui dégager le visage et le torse pour qu'elle puisse respirer. Ensuite, dégager le reste du corps. En fonction du temps passé sous la neige, il y a un risque non nul d'hypothermie et de blessures. Attention donc à ne pas sortir la personne n'importe comment. Idéalement, il faudrait pouvoir dégager la neige sans bouger la personne. Les secours prendront le relais. Si la personne semble consciente, mobile (elle-même), vous pouvez la réchauffer (la rassurer aussi...), en lui donnant des boissons chaudes, la frictionnant. Si la personne tient des propos incohérents, il est fort probable qu'elle soit dans un état avancé d'hypothermie. Dans ce cas, surtout ne réchauffez pas la personne, et ne mettez aucun de ses membres en l'air (bras ou jambes). En état avancé d'hypothermie, du sang froid peut être contenu dans les membres : le retour du sang froid vers le coeur pourrait provoquer un arrêt cardiaque. De la même manière, si vous réchauffez la personne, vous allez favoriser la circulation, y-compris celle du sang froid stagnant dans les membres. Il peut donc revenir vers le centre et le coeur et provoquer là encore un arrêt cardiaque. Dans ce cas, on peut couvrir la personne (sans l'allonger si elle n'est pas allongée lorsqu'on la trouve) avec un ou plusieurs duvets, ou des vêtements, l'isoler du sol avec un ou plusieurs matelas, la protéger du vent, de la neige si besoin, mais on ne la réchauffe pas ! (pas de thermos, pas de friction, on ne se colle pas à elle, ...). On la stabilise en attendant les secours. J'ai vu qu'il y avait cet article sur Pratique : https://www.pratique.fr/avalanche-prevention-conduite-a-tenir.html ça me semble bien. Il y a des conseils pour le cas où une personne se fait prendre, où ils disent ce que la personne devrait idéalement faire : se débarrasser de son équipement, faire en sorte de rester en surface, fermer la bouche et protéger le nez, se cramponner à n'importe quoi, "nager", ... Je te laisse regarder ça. En conclusion, pour limiter les risques, voilà les précautions : - on se prépare en amont (matériel, utilisation, connaissance du manteau neigeux, itinéraire) ; - on est vigilent sur le terrain, on "essaye" d'identifier les zones à risques, on s'espace ; - en cas d'avalanche, on s'organise pour extraire les personnes (une course contre la montre), prévenir les secours, protéger les personnes qui ont pu être sorties. J'espère que ça t'éclaire ! Bonne soirée, et bonne année ! Simon.
si quelqu'un voit des choses à ajouter (ou à enlever), feel free !
Je ne trouve plus grand chose à ajouter à ce que Simon54 vient de dire. Les avalanches surviennent en cas de vent, de changement de température ou sous le poids des skieurs. Elles surviennent sans crier garde. D'après les chiffres, les avalanches sont responsables de 31 décès par an. Pour se prévenir des avalanches, il faut bien s'équiper comme Simon54 l'a mentionné précédemment. Ensuite, il faut faire attention sur la neige à ne pas trop faire de bruits, de mouvements inappropriés, etc... Mais si jamais une avalanche se déclenche et que vous vous en êtes aperçu à temps. Mes conseils sont les suivants: - courez du côté perpendiculaire à l'avalanche ou vers un coin sûr - si vous êtes pris dedans, essayez de nager et de rester en surface en gardant une main l'air. Ceci afin que les autres puissent vous voir et venir vous dégager rapidement - essayez d'inspirer fortement et ne vous arrêtez pas! - essayez de vous dégager autant que vous le pouvez. - ne paniquez pas et protégez votre bouche et votre nez en ménageant un espace devant votre visage avec le bras qui n'est pas tenu en l'air. Plus d'informations sur l'avalanche: https://www.pratique.fr/avalanche-prevention-conduite-a-tenir.html


Votre réponse

Texte trop long